Investir dans l’immobilier locatif, c’est chercher à obtenir une meilleure rentabilité. Ainsi, cela commence par le choix du logement à acquérir. Une fois trouvé, la prochaine étape visera à profiter des mécanismes de défiscalisation mis en faveur du bien ou des revenus fonciers. Pour mener à bien ce processus, il convient de suivre quelques démarches importantes :

La sélection du logement

Quand on envisage d’investir dans l’immobilier locatif, on mise sur un placement fiable. Toutefois, pour optimiser le rendement attendu, il est indispensable de faire attention aux détails suivants :
– L’emplacement du logement : le quartier, les commerces, les transports ainsi que la possibilité de création de projets intéressants ;
– La qualité de la construction : parking, performance énergétique, confort, etc. ;
– La valeur des charges relatives à la copropriété s’il y en a ;
– La fiscalité locale comprenant la taxe d’habitation ainsi que la taxe foncière
Même si acheter dans l’ancien peut être moins cher qu’acheter dans le neuf, il est plus prudent de bien étudier la situation du logement. C’est-à-dire, analyser s’il demande beaucoup de rénovation ou non.

Financement de l’investissement immobilier locatif

Afin de financer un investissement immobilier locatif, il suffit tout d’abord d’emprunter une somme importante. Ensuite, quand on percevra les loyers tous les mois, une grande partie ou même la totalité sera destinée à couvrir les mensualités ainsi que les intérêts. Quand le remboursement du crédit immobilier est terminé, les loyers seront transformés en rente. Investir dans l’immobilier locatif, c’est gagner un revenu supplémentaire à long terme.

Investir dans l’immobilier locatif et réduire les impôts

Une réduction fiscale est un des avantages d’un investissement immobilier locatif. Les dispositifs à choisir sont multiples selon le type de logement. Quand on s’engage à faire louer le logement pendant un délai déterminé, on choisit la loi Pinel pour la défiscalisation. Pour les logements de résidences dotés de services, c’est le dispositif Censi-Bouvard. Finalement, le dispositif Cosse qui est rattaché à la location de logements anciens.
Grâce à ces diverses niches fiscales, on parvient à diminuer les charges liées à l’investissement locatif. Cela permettra en même temps une augmentation du patrimoine. Il est à savoir et il est souvent conseillé de solliciter une aide de professionnel de l’immobilier pour s’assurer de la réussite d’un investissement locatif. Il fera preuve d’expertise et étudiera avec son client tous les bons moyens pour optimiser la réalisation du projet.